Tous les peignes


Découvrez la gamme des peignes en corne Thomas Liorac

Guide d achat

Peigne pour chiens

Nos engagements




Label EPV

Foire aux questions

 

Comment entretenir un peigne en corne ?

Le peigne en corne étant de la même matière que vos cheveux, il nécessite un entretien simple : le laver si nécessaire avec un savon doux ou un linge simplement humide. Ne pas utiliser de détergeant (shampoing, gel douche) ni de produits acides. Ne pas l'utiliser pour appliquer une teinture.

Il craint les températures excessives : ne pas le poser sur un radiateur. Eviter de le laisser dans un endroit trop humide (bord d'un lavabo) : préférer une étagère.

Pour le garder longtemps et conserver sa solidité aux chocs, nous vous conseillons de le huiler légèrement une à deux fois par an avec un coton humecté (huile d'amande douce, d'abricotier, de chanvre, de germe de blé ou même d'olive ou de tournesol).

Comment entretenir une brosse naturelle ?

L’entretien des brosses en bois et soies naturelles se fait très simplement :

  • Laver avec de l’eau et du savon ou shampoing doux.
  • Rincer abondamment à l’eau
  • Essuyer à l'aide d'une serviette
  • Mettre à sécher (ne jamais faire sécher sur un radiateur pour ne pas dessécher les poils).
  • Passer les poils au peigne.

D'où proviennent les cornes ?

Les cornes proviennent principalement d'Afrique, du Brésil et d'Argentine. Dans ces pays, l'élevage est majoritairement extensif, et l'on n'écorne pas les bovins. Par ailleurs, les races locales ont des cornes de grande taille et de très bonne qualité.

Aucun animal n'est tué pour ses cornes. Elles sont collectées à la sortie des abattoirs sur des animaux d'élevage et non sur des animaux sauvages. Il s'agit donc de récupération.

Les éleveurs français coupent les cornes des bovins jeunes pour leur éviter de se blesser mutuellement dans le cadre d'élevages intensifs. C'est pourquoi il n'est plus possible de s'approvisionner localement. Liorac est opposée à ces écornages.

Comment sont fabriqués les peignes ?

Les peignes sont fabriqués dans notre atelier. De nombreuses étapes sont nécessaires pour obtenir des peignes de qualité. Certaines étapes sont très manuelles et requierent de l'habileté. Certaines sont mécanisées. D'autres nécessitent d'être soigneux ou d'avoir un bon sens de l'observation.

Comment bien se coiffer ?

Il existe de nombreuses et belles coiffures à réaliser. Mais aucune ne sera réussie si la chevelure n’est pas bien préparée auparavant. Se coiffer se déroule en trois étapes : Le brossage, le démêlage et le lissage.

En savoir plus sur ces trois étapes.

Pourquoi le peigne en corne glisse mieux dans les cheveux ?

Le peigne est notamment poncé à la pierre ponce. Cela permet de débarrasser parfaitement les dents du peigne de tout défaut. Cette étape est essentielle au confort du démêlage, mais exige du temps. Elle n'est pas toujours bien réalisée par certains fabricants. Le peigne est ensuite poli au chiffon, lui conférant un brillant parfait.

Le cuir chevelu est respecté. Alors qu'un peigne ou une brosse en plastique grifferait ou agresserait le cuir chevelu, le peigne en corne le respecte. Il a même un effet massant sur la tête, procurant une sensation de bien-être. Ces atouts en font un partenaire de coiffure y compris pour les enfants (à partir de 24 mois). La matière du peigne en corne le rend antiallergique, d'où un grand confort et une sécurité pour les peaux fragiles.

Qu'est-ce que la kératine ?

La kératine est une protéine qui compose l’essentiel de nos cheveux. Les molécules sont assemblées en une longue chaine aux propriétés étonnantes ! En tenir compte est indispensable à quiconque souhaite prendre soin de ses cheveux, les entretenir durablement et leur donner un maximum de beauté.

Encore faut-il les respecter et ne pas les agresser, voire les arracher. C’est malheureusement ce qui se passe lorsque par exemple, on utilise un peigne en plastique. Outre l’électricité statique qu’il génère, il accroche les écailles de kératine du cheveu et aggrave les irrégularités.

Au contraire, les peignes en corne, parce-qu’ils sont composés principalement eux aussi de kératine, glissent sur les cheveux, referment leurs écailles. C’est pourquoi, ils les rendent plus lisses, brillants, soyeux.

Quel est le meilleur traitement contre les poux et lentes ?

Avec la rentrée des classes, les poux seront peut-être encore cette année au rendez-vous des enfants. Pour les familles, les poux sont une véritable calamité. Combattre ces indésirables est synonyme de temps et d'argent gaspillés. Cela devient vite un véritable problème. D'autant que les produits sont souvent très toxiques.

Voici poutant une recette miracle, simple et pas chère, qui entretient une belle chevelure, tout en repectant la santé de l'enfant et de son entourage, ainsi que son environnement. Faut-il préciser qu'en plus, elle est radicale ? Toutes les lentes sont éliminées !

Voici la recette vinaigrette anti-poux des familles :

Il faut : de l'huile de cuisine, la moins chère, du vinaigre, n'importe le quel, le shampoing habituel de l'enfant.

  • imprégner la chevelure infestée d'huile de cuisine (votre huile habituelle, la moins chère). La laisser reposer une heure environ.
  • Passer un peigne fin (de préférence peigne anti poux en corne : la chevelure, huilée, respectée par le peigne, sera parfaitement démêlable, en douceur). 
  • Laver abondemment les cheveux afin d'éliminer l'huile avec le shampoing habituel de l'enfant
  • imprégner la chevelure de vinaigre (un vinaigre quelconque, celui dont vous disposez) : les cheveux en seront resplendissants, et les lentes seront brûlées (utiliser éventuellement un petit vaporisateur pour imprégner raie par raie la totalité des cheveux : chaque lente doit être en contact avec le vinaigre).
  • la rincer. On peut retirer les lentes disgracieuses avec un nouveau passage au peigne anti-poux. Elles sont toutes mortes. Pour plus de sûreté, on peut refaire cette dernière étape du traitement quelques jours plus tard, mais c'est le plus souvent inutile.
  • En prévention : à chaque shampoing, mettre un peu de vinaigre dans la dernière eau de rinçage, pour une chevelure brillante et saine.

Depuis quand fabrique t'on des peignes en corne ?

Probablement depuis des milliers d'années. Des peignes taillés dans des os ont été datés de 8000 ans avant J.C.

En Ariège, les premières traces de peignes en corne remonteraient au troisième siècle. C'est à partir du XVIème siècle que l'Ariège s'est spécialisée dans la fabrication de peignes en corne, employant jusqu'à 1500 personnes en 1930 au sein de 35 établissements, et fabriquant 30 millions de peignes.

Le savoir-faire ariégeois est toujours vivant !

Pourquoi le peigne en corne retire l'électricité statique ?

Lorsque le peigne en corne est frotté contre les cheveux, il ne les agresse pas comme le plastique. Il n'arrache pas d'électrons (qui comportent la charge électrique négative). Les protons du noyau, charges positives, n'ont ainsi plus leur électron négatif, provoquant un déséquilibre des atomes. Or, cet équilibre entre charges négatives et positives est essentiel à la cohérence de l'atome. Les cheveux, qui sont chargés positivement se repoussent entre eux. Ils cherchent dans l'air les électrons qui leur manquent. Les cheveux en sont tout ébouriffés !

L'électricité statique est en effet provoquée par le frottement de certaines matières entre elles. En particulier par les matières isolantes, qui ne conduisent pas l'électricité statique. Dans la nature, un effet des plus spectaculaires de l'électricité statique est le phénomène de l'éclair, lors d'un orage. Les poussières contenues dans l'air se frottent contre l'air lui-même ou entre elles et se chargent en électricité statique. Celle-ci est attirée par le sol ou par un nuage de charge complémentaire (le positif est attiré par le négatif et inversement). Un éclair peut donc se produire verticalement, entre le nuage et le sol, ou horizontalement, entre deux nuages.

Pourquoi le peigne en corne rend les cheveux plus brillants ?

Le cheveu est recouvert d'une gaine appelée cuticule, qui préserve le cheveu. Cette cuticule est constituée d'écailles. Lorsque les écailles sont fermées, les cheveux, lisses, renvoient la lumière, produisent des reflets. Lorsque les écailles sont ouvertes, la lumière se reflète moins et les reflets diminuent. En outre, lorsque les écailles sont ouvertes, les cheveux tendent à s'accrocher entre eux, s'emmêlent davantage et sont donc plus douloureux à coiffer. Ils deviennent aussi cassants et ternes.

La coloration chimique des cheveux fait intervenir un procédé permettant d'écarter les écailles des cheveux afin d'y faire pénétrer les pigments colorés. Mais pour garder leur couleur, les écailles doivent ensuite être refermées. Grâce à l'utilisation d'un peigne en corne, les cheveux colorés prennent mieux la couleur. Le peigne en corne répare ensuite les écailles, et les cheveux en sont plus éclatants.

Le peigne en corne est-il fragile ?

La corne est une matière très dure. Les peignes en corne sont aussi solides que les autres. Bien sûr, le fait de faire des dents dans la matière, fragilise le peigne. Mais les peignes Liorac font l'objet d'un process de fabrication et de contrôle pointilleux pour vous garantir un produit fiable. Certains utilisent parfois le même peigne toute une vie !

Pourquoi dit-on que le peigne en corne est "bio" ?

Parce-que la corne est constituée de kératine et d'azote, des composants biodégradables. Les chutes de la fabrication des peignes servent pour faire des boutons ou des petits objets. Tous les rebus et poussières sont broyés en copeaux et sont utilisés comme engrais biologique. Il est très apprécié des maraïchers car il agit longtemps dans le sol.

Rien ne se perd, tout se transforme !

D'où vient le nom "Thomas Liorac" ?

Ce nom fait référence à une légende d'Ariège : la légende de Liorac. Oriège, la nièce de Pyrène y ayant fait un pacte avec le diable pour obtenir une beauté immortelle.

Quelles différences avec le peigne en bois ?

Les deux sont écologiques puisque fabriqués dans une matière renouvelable (il faut néanmoins vérifier que le peigne en bois n'est pas fait dans un bois en voie d'extinction). Correctement travaillé, le peigne en bois peut-être antistatique. Dans tous les cas, il glisse moins bien que la corne car il n'est pas en kératine.

En savoir plus.

L'utilisation d'un peigne favorise-t-elle la chute des cheveux ?

Les peignes en plastique agressent le cuir chevelu et accrochent les cheveux, d'où une mauvaise réputation du peigne. Le peigne en corne, au contraire, glisse dans les cheveux et est parfaitement toléré par le cuir chevelu. Il n'arrache ni ne casse les cheveux. En plus, il démêle et aère la chevelure en profondeur, ce qui limite l'installation de bactéries ou mycoses, qui peuvent parfois être à l'origine d'une chute de cheveux. Son effet massant stimule également la circulation sanguine, nécessaire à la repousse des cheveux naturellement tombés.

Peut-on utiliser un peigne en corne sur cheveux mouillés ?

Il est tout à fait possible d'utiliser un peigne en corne sur cheveux mouillés, mais pas sous la douche. Une légère odeur de corne peut se dégager les premiers jours au moment de l'utilisation sur cheveux mouillés, ce phénomène disparaît au bout de 2 ou 3 semaines d'utilisation. Cette légère odeur ne reste pas sur les cheveux et n'est donc pas problématique. Nous vous recommandons de rincer soigneusement ensuite le peigne et de l'essuyer (avec un linge ou une serviette, jamais au sèche-cheveux).

Quel est le procédé de tannage du cuir des étuis et trousses ?

Le cuir de vachette est teinté dans toute l’épaisseur de la peau et imperméabilisé dans le bain au moment du tannage. Il s’agit d’un tannage au chrome et le cuir est tanné en France donc respectant les normes de plus en plus strictes.